Fonds Régional d'Art Contemporain de La Réunion

la programmation

hors les murs

Jeux d’artifices à Antananarivo

Lieu
INSTITUT FRANÇAIS DE MADAGASCAR
8 juillet // 26 octobre 2019
Horaires

Quel enfant n’a pas, un jour, été confronté à des œuvres trop hautes ou des légendes trop techniques pour être comprises ? Quel enfant ne s’est pas entendu dire “On touche avec les yeux !” à l’entrée d’une exposition ? Pour éveiller sa curiosité, ne faut-il pas au contraire, créer des interactions entre un enfant et une œuvre d’art ?

Afin de répondre à cette question, le FRAC RÉUNION a sollicité le talent de la jeune commissaire Tatiana Patchama pour imaginer une exposition spécialement dédiée aux jeunes publics.

Grâce à une scénographie originale et ludique, Jeux d’artifices est un véritable parcours interactif à la découverte des œuvres de la collection du FRAC RÉUNION.

Après avoir été présentée à la Maison Bédier, Jeux d’artifices a circulé à Maurice, puis à Saint-Joseph, dans le sud de l’île.

Elle est accueillie à Madagascar à partir du 8 juillet 2019, avant de revenir à La Réunion, où elle sera présentée deux dernières fois : dans l’Ouest et dans le Nord. Puis les œuvres retourneront en réserve pour de long mois de conservation, à l’ombre des réserves.

LE MOT DE LA COMMISSAIRE

Cette exposition s’intitule Jeux d’artifices. Elle aborde la question de la perception de l’œuvre d’art ; ou comment accompagner le jeune public dans sa découverte des œuvres sans pour autant influencer son point de vue. Une partie de la réponse à cette question pourrait se trouver dans Le Petit Prince de Saint-Exupéry, de 1943. Les œuvres d’art seraient comme les roses que rencontre le Petit Prince, leurs singularités nous échappent et ne représentent rien tant que nous ne les regardons pas vraiment, tant que nous ne les avons pas apprivoisées. C’est du moins l’enseignement que nous donne le Renard quand il affirme que « l’essentiel est invisible pour les yeux ». L’idée n’est pas de seulement regarder de l’extérieur – mais bien de percevoir l’œuvre et de s’en emparer. La scénographie de l’exposition est une invitation à « entrer dans les œuvres » par le biais de dispositifs ludiques. On les recadre, on entre dans les détails, on traverse les aplats, on transforme les couleurs, on interagie avec les formes, on joue, on observe, on met des mots sur ce que l’on voit. L’enjeu est de mettre le spectateur dans une posture active : colorier la photographie de Samuel Fosso, entrevoir des détails dans la peinture de Cristof Dènmont ou encore jouer au jeu des sept erreurs avec la pièce de Gabrielle Manglou. L’œuvre originale reste disponible et le public fait l’aller-retour entre elle et sa copie non conforme. Il s’agit de montrer aux enfants les nombreux outils et médiums utilisés par les artistes. La pièce du collectif Qubo Gas permet d’appréhender autrement internet ou l’ordinateur. Tieri Rivière quant à lui utilise les objets de son quotidien. Il modifie notre perception par des jeux d’accumulation ou d’assemblage qui font perdre sa fonction usuelle à l’objet et devient une sculpture ingénieuse et poétique.

Tatiana Patchama

ARTISTES DE LA COLLECTION

Malcolm de Chazal, Samuel Fosso, Stéphane Kenklé, Gabrielle Manglou, Bruno Peinado,

ARTISTES INVITÉS

Madame Zo, Matchbox D

PARTENAIRES

Institut français de Madagascar
Fondation H
Air Austral
Centre Pompidou
FEAC (à confirmer)

Avec le support de la Région Réunion et de la DAC de La Réunion

newsletter